Albert Cailler

 

 

Depuis 1986, Albert Cailler, mécanicien de formation, se consacre exclusivement à la restauration des voitures anciennes, avec une préférence marquée pour les Lancia. Il crée en 1987 le Lancia Club Suisse Romand.

 

Passionné par l’histoire de l’automobile, il s’attache à travailler sur les automobiles dans le respect de leur authenticité : « Une bonne restauration nécessite une connaissance parfaite de l’histoire de l’automobile… Les interventions doivent être visibles et lisibles. Dans le cas d’une modification, il faut que l’adaptation soit réversible avec une pièce d’origine».

 

 

 

 

En 1993, Albert Cailler s’installe avec d’autres artisans aux Eaux-Vives en ville de Genève. Il crée en 1998 Restauration Automobile SA. Pour assurer une viabilité à l’entreprise, il la déplace en 2002 au Val-de-Travers, dans une halle de l’ancienne usine Dubied.


Ces vastes locaux (1'200 m2) sont particulièrement adaptés au travail sur les voitures anciennes, leur stockage dans de bonnes conditions, et l’installation d’un important stock de pièces anciennes accumulées au cours des années.

 

 

 

 

 

Avec l’évolution technologique de l’industrie automobile amorcée à partir des années 70, la formation aux métiers de la restauration des véhicules anciens n’est maintenant plus assurée par les écoles professionnelles. Confronté à la difficulté toujours plus grande de trouver une main d’œuvre qualifiée, Albert Cailler se soucie depuis plusieurs années de la disparition progressive des connaissances et des savoirs faire de son métier. En 2006, il est à l’origine du Projet Mobilartis qui aurait voulu fédérer les artisans de la restauration automobile pour l’organisation d’une formation à leurs métiers.


Restauration Automobile SA ne pouvant assumer financièrement le développement d’un tel projet, cette initiative a du s’interrompre.

 

 

 

 

  • Lebron 11 gamma
  • Jordan 11 gamma